mardi 5 juillet 2011

"Stone Junction" - Jim Dodge

J'ai acheté ce livre l'année dernière, un peu par hasard, et ça a été comme de trouver une lampe à génie ou de me convertir à une nouvelle religion. Le texte n'est pas récent puisqu'il date de 1989 (un très bon cru, n'est-ce pas ?), mais le livre venait de sortir en poche et c'était tout bonnement parfait pour le lire les pieds dans l'eau.

Avant tout, pour bien situer l'oeuvre, laissez-moi vous présenter l'homme, puisque ses histoires sont plus ou moins le reflet de sa vie. Jim Dodge a  longtemps vécu dans une communauté autonome en faisant des petits boulots, avant d'être diplômé d'écriture et de poésie, qu'il enseigne aujourd'hui dans une université de Californie. La plupart de ses textes ont été écrits à la fin des années 80, et pourtant on peut se rendre compte, maintenant qu'ils ont été traduits, de leur avance sur l'époque.

Daniel Pearse et sa mère vivent dans une maison isolée, en fuite. Se succèderont plusieurs figures de pères de remplacement, l'étrange assassinat de sa mère, et l'arrivée de l'AMO (alliance de magiciens et "outlaws") dans sa vie. Composée de plusieurs maîtres et disciplines, elle a pour quête de dérober un Diamant extrêmement bien gardé, intouchable, par le biais de Daniel, qui va subir un entraînement draconien et sans concession, en passant par la méditation, la science des drogues et des explosifs, la neutralisation des systèmes de sécurité, la métamorphose, et enfin, la disparition.

Un an après, j'aurai du mal à vous résumer l'histoire dans son intégralité, tant elle est dense, complexe, inventive sans être impossible, visionnaire et explosive. C'est une histoire qui est très ancrée dans la nature humaine, animale et végétale, dans l'essence même des choses - un vrai conte de hippie sans les cheveux gras et les pantalons fluos, qui donne envie d'aller s'exiler au fin fond du monde et d'apprendre à se réapprivoiser, se connaître, se dépasser. Il me paraissait impossible après avoir refermé le livre que tout le monde ne soit pas obligé de le lire. DIIIIIICTATUUUUURE !

D'habitude je ne me fis pas trop aux petits bandeaux accrochés sur les livres, surtout que là je l'attendais au tournant - satisfait ou remboursé, qu'ils disaient, et moi ça aurait pu me payer mon goûter. Mais je vous le répète, ce livre est une Nouvelle Bible ! Et pour ceux que ce genre de lecture intéresse, il est absolument indispensable de lire aussi, du même auteur, L'oiseau canadèche et prochainement, Not Fade Away (tous les deux édités chez Cambourakis) puisqu'ils sont eux aussi les tribulations folles d'un vieil utopiste caucasse.

par Mrs.Krobb

Stone Junction par Jim Dodge
Littérature américaine
10/18, mai 2010
10 euros

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire