jeudi 31 mai 2012

"La vie secrète et remarquable de Tink Puddah" - Nick DiCharrio

J'ai tellement pas l'habitude de lire de la S.F. que j'peine à trouver une entrée en matière. Puis je me dis que Loubard, t'es vraiment un chef, en te justifiant tu viens déjà d'écrire trois lignes. Psartek !

Bon pour ce qui est du livre, je viens de le dire je m'y connais pas du tout en littérature SF. Mais là le concept m'a vraiment plu. C'est l'histoire d'un petit gars tout bleu (visiblement entre le Schtroumpf, un Avatar et Jésus) qui se retrouve élevé par les hommes juste avant la guerre de Sécession aux zétazunis. Bonjour Tristesse et Ô originalité, ses parents à peine débarqués sur terre,  se font becter et dépecer par une meute de chiens appartenant à un Charles Ingalls du terroir de Pennsylvanie (qui deviendra donc le tuteur du dixit orphelin tout bleu).

S'en suivront des complications face à la différence de Tink Puddah (car tel est son nom, lecteur avide de savoir comment qu'il s'appelle). Tink en plus d'être tout bleu est petit (genre plus qu'un mètre soixante-cinq avant que vous commenciez à clasher ...). Et il est un peu chelou face à la faune qui rappelle très fortement l'univers de Deadwood (mais avec un soupçon de Petite maison dans la prairie quand ça se passe bien).

L'histoire débute par la mort de Puddah (bah ouais ...) et des habitants du patelin où qu'il vivait qui lui font un éloge plus que bizarre. Enfin ça c'est l'avis du pasteur (un gros fêlé de Dieu, même que tu verras, ça a grave de l'importance pour la suite de l'histoire). Toute l'aventure se déroule sur fond de naïveté (un peu à la manière de Candide, Zadig, Greystoke et Gizmo tant qu'il bouffe pas après minuit), de doctrine protestante et d'une certain animisme qu'est pas bien méchant, voire amusant pour nos petits yeux qui ne croient plus en rien.

Lecture plaisante, rapide, efficace, le petit bouquin qui fait passer le temps et qu'on referme en se disant que finalement la SF ça peut marcher aussi, même si t'as jamais voulu jouer à Warhammer et que t'es pas du tout fan de Starwarz.

Si E.T. t'as ému, si la couleur bleu d'Avatar te donne envie de collectionner toutes les bouteilles de @Canard WC du monde entier, que les Schtroumpfs tu trouves ça rigolo et que t'as dépensé tous tes eurodollars en mangeant des pizzas devant Deadwood, alors tu peux aller tranquillement t'acheter La vie secrète et remarquable de Tink Puddah. 


Go for it ! (ça veut dire okécécool).
(C'est Jan Kounen qui m'a donné envie de lire ce titre. Raison+1).

par Loubard
La vie secrète et remarquable de Tink Puddah, de Nick DiCharrio
Littérature américaine (traduction de Claudine Richetin)
Gallimard, mars 2012
7.50 euros



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire