jeudi 29 septembre 2016

"Ultreïa !"

Cela faisait un petit temps déjà que j'avais envie de parler de cette revue, dont je commence à faire la collection. Je l'ai découverte à son commencement, et j'ai eu le plaisir d'en lire trois numéros.

Ultreïa ! (Plus loin, plus haut... sur les chemins de la sagesse) est une revue entièrement tournée vers la spiritualité sous toutes ses formes, et principalement vers les religions du monde entier. Dans chaque numéro, un soin tout particulier est apporté à faire le tour de chaque mouvement spirituel, sans privilégier l'une plus que l'autre : même si on sent quand même que c'est une revue qui a vu le jour en Occident, donc dans une culture généralement catholique, elle prône une réelle ouverture sans aucune discrimination.

Le voyage et la découverte en sont aussi les principaux thèmes, et on prend plaisir à se perdre dans les recoins les plus éloignés, les plus mystérieux, les plus envoûtants de la planète, tel un pèlerin en quête de vérité, d'amour, de foi, de beauté. Partez à la découverte des cultures, des symboles, des mythes, des cérémonies, de la nature dans toute sa splendeur... et revenez-en transformé, transcendé, plein d'une énergie nouvelle et de lumière radiante.


Philosophie, métaphysique et questionnements sont au centre des sujets abordés, cherchant toujours à toucher l'horizon ou les étoiles, en prônant l'ouverture d'esprit et de coeur. Les articles sont très complets et variés, écrits avec foi et passion pour leur sujet. La revue s'adresse à ceux qui cherchent leur chemin, qui ont soif d'intelligence, d'aventure et de mysticisme, mais surtout à ceux qui souhaitent éveiller leur conscience et peut-être révolutionner le monde en commençant par eux-mêmes en choisissant la voie de l'alchimie interne.


Pour couronner le tout : un format qui permet un tour complet, des images splendides, une mise en page réussie, colorée, à la fois moderne et traditionnelle, des chroniqueurs du monde entier, souvent auteurs, professeurs, spécialistes des religions ou voyageurs. Vous y trouverez énormément de références, littéraires comme audiovisuelles, tout au long du livre et surtout à la fin où vous serons proposés beaucoup de médias pour approfondir les sujets abordés.

Sans oublier d'aller faire un tour sur le site pour les plus curieux qui trouveront des bonus, comme cette vidéo :

 

par Mrs.Krobb

Ultreïa ! (Plus loin, plus haut... sur les chemins de la sagesse), revue dirigée par Bernard Chevilliat 
Revue française à parution trimestrielle
Horizoni Editions
19,90 euros

lundi 26 septembre 2016

"Examens d'empathie" - Leslie Jamison

Un examen d'empathie, dans la branche médicale, est un test pour voir si les étudiants, futurs médecins, font preuve d'empathie envers leurs patients - ici, des acteurs - pendant qu'ils tentent de leur poser un diagnostic et de leur proposer des solutions.

Mais qu'est-ce que l'empathie, au fond ? Leslie Jamison tente de faire le tour de la question, en la retournant dans tous les sens, via le spectre de son propre ressenti, de sa propre histoire, des évènements auxquels elle a assisté. Elle pose ses bases dès le début en invitant le lecteur à s'immiscer dans sa vie privée, dans ses blessures et sa douleur, dans ses émotions, afin de provoquer l'empathie pour mieux la remettre en question. Est-ce que faire preuve d'empathie signifie ressentir ou comprendre la douleur de l'autre, est-ce que ça signifie de se mettre à sa place ou de le soutenir ? Est-ce que l'empathie permet l'intrusion dans la souffrance ? Beaucoup de questions qui trouveront leur réponse au fil de la lecture - réponses toutes subjectives auxquelles vous pourrez répondre vous même comme il vous semble juste de le faire.

Mystérieuse maladie incompréhensible sans cause médicale probable qui donne l'impression d'être recouvert de parasites, guerre des gangs et frontières en Amérique latine, agression en pleine nuit d'une femme seule, triple meurtre satanique qui condamne de jeunes adolescents innocents, la femme comme éternelle pécheresse larmoyante et simulatrice... La carte du territoire de la souffrance s'étale, avec pudeur, pour mieux faire jaillir les émotions de ceux qui ne sont pas touchés. Comment réagir ? Que faire ? Qui condamner ? Comment soutenir au mieux ? Rester à sa place ou prendre la place de l'autre ?

Et s'il nous fallait avant tout apprendre l'honnêteté émotionnelle ? Savoir être sincère, ne pas refouler ses émotions, lâcher la bride à son ressenti, accepter le sentimentalisme comme étant profondément humain, reconnaître les signaux de son corps, de son esprit, rester humble, affronter.

Un livre un peu fourre-tout, un étalage nécessaire de la douleur subie et auto-infligée, pour faire passer un examen d'empathie au lecteur. Difficile effectivement de ne pas être touché par cette intimité, par le courage qu'a eu Leslie Jamison de mettre des mots justes et authentiques sur ses expériences, ses émotions, sur son empathie.

par Mrs.Krobb

Examens d'empathie de Leslie Jamison
Essai américain (traduction par Emmanuelle et Philippe Aronson)
Fayard / Pauvert, septembre 2016
22 euros

jeudi 22 septembre 2016

"L'Evangile de Jimmy" - Didier van Cauwelaert

Après L'Evangile du Serpent, nous terminons nos vacances à ApocalypseLand en faisant un détour cette fois à New York.

Jimmy, 32 ans, peu d'ambition, assez banal, nettoie des piscines et se remet d'une aventure avec ce qu'il pense être la femme de sa vie, qui l'a largué pour aller vivre sa vie. Peu de temps après, il se fait approcher par un pasteur, un psychiatre et un juge qui lui annoncent qu'il a été cloné à partir de l'ADN reconstitué du Saint Suaire du Christ. Évidemment, c'est un secret d’État. Ah, et il va être désormais obligé de suivre tout un tas de formations spéciales visant à faire de lui le prophète du nouveau millénaire au service du Président des États-Unis.

Un peu à l'image de Stone Junction, on se retrouve avec un personnage assez paumé et qui n'a rien demandé, qui va devoir faire ses preuves devant tout un bataillon d'hommes du gouvernement (et devant le Vatican, il va de soi) et apprendre à faire des miracles. Le personnage de Jimmy est assez intéressant, on suit de près son évolution spirituelle, émotionnelle et mentale, et c'est par ses yeux qu'on s'interroge sur la religion, la liberté individuelle et les relations humaines. A côté de ça, nous voyons aussi par les yeux de ceux qui l'entourent toute une machination qui se met en place, complexe, impossible, ridicule et corrompue.

S'installe une réflexion lucide sur la façon dont l'Homme a créé Dieu à son image plutôt qu'il n'a cherché à changer son image pour devenir digne d'être le Fils de Dieu, sur la façon dont les religieux se sont éloignés de l'idée de base des messages de leurs prophètes. Le monde contemporain, noyé dans la politique crapuleuse et les médias de masse, est totalement coupé de toute spiritualité, de toute humanité, les yeux braqués sur le profit et le nez enfoui dans son propre nombril.

Que penser alors de l'avènement d'un nouveau Messie ? Comment serait-il accueilli ? Quel message faire passer ? Faut-il retourner en arrière, à l'époque du Christ, ou vivre avec son temps ? Se ferait-il de nouveau crucifier ou serait-il cette fois épargné ?

Un roman plein d'intrigues entremêlées avec des rebondissements surprenants, dénonciateur et tout de même porteur d'un message d'espoir, qui montre que la force de l'esprit peut déplacer des montagnes.

par Mrs.Krobb

L'Evangile de Jimmy de Didier van Cauwelaert
Littérature française
Le Livre de Poche, octobre 2006
6,95 euros

dimanche 18 septembre 2016

"L'Evangile du Serpent" - Pierre Bordage

Le roman, aussi vieux que notre chère monnaie européenne, n'a pas pris une ride. Toujours largement d'actualité, plus brûlant que jamais, il aborde à travers la spiritualité et les mouvements New Age les travers de la société occidentale moderne.

Quatre personnages qui ne se connaissent pas, quatre points de vue forcément très différents, chacun évangéliste à sa manière, témoins d'un évènement semblable à celui de l'avènement du Christ, vont faire vivre l'histoire d'une façon linéaire mais divergente. Ce qui les relie ? Le Vaï-ka'i, le Maître Esprit, est un jeune homme originaire d'une tribu chamanique d'Amazonie adopté par une famille française. Autour de lui plane le mystère : est-ce le successeur de Jésus Christ, ou est-ce le plus grand charlatan que le monde ait connu ?

Ses discours font désordre, mais on parle de miracles. Très bientôt, une horde de disciples se déchaîne au quatre coins du pays, et du Monde entier. Eux aussi font débat : pour prouver leur foi, ils délaissent familles et foyers, et même leurs vêtements - mais gardent quand même leurs ordinateurs portables et leurs téléphones pour répandre la viralité.

Une histoire somme toute assez convenue, mais très bien traitée, avec une écriture et un rythme qui gardent en haleine. Les personnages sont touchants, mis à nu - dans tous les sens du terme - et la compassion tant prônée par le Christ est vite installée. Pierre Bordage n'hésite pas à piocher dans toute une mare grouillante de stéréotypes, de vices, de déviances, et n'y va pas de main morte pour critiquer la société de consommation contemporaine, la mondanité dans toute son hypocrisie, la corruption de toute entreprise, du système policier et du gouvernement. Prostitution, extrémisme religieux, criminalité et violence côtoient l'innocence, la foi, la spiritualité et la guérison. Un sacré désordre, un chaos organisé, détourné, renversé, qui s'accorde avec la crise météorologique - digne de l'Apocalypse.

J'ai beaucoup aimé lire ce livre, avec ses idées utopiques, ses réflexions, ses dénonciations, son côté ironique et son envie de voir changer le monde. Une révolution 2.0 qui pourrait très bien, finalement, avoir lieu de cette façon.

par Mrs.Krobb

L'Evangile du Serpent de Pierre Bordage
Littérature française
Folio, avril 2003
11 euros

lundi 12 septembre 2016

"Encore une Partie de Campagne Gâchée par le Crocodile" - Stephen Collins

Ceux qui ont adoré la simplicité stylistique et l'humour absurde de Vous êtes tous jaloux de mon jetpack de Tom Gauld vont fatalement tomber sous le charme de cette bande dessinée improbable.

Il s'agit ici de courtes histoires d'une page chacune, dans un style graphique simple, coloré et efficace, dont la ligne directrice est toujours basée sur un humour blasé, typiquement anglais, en se référant au monde actuel pour en dénicher tous les vices et travers. Sans trop en faire, avec un cynisme bien dosé et un regard lucide, Stephen Collins ratiboise la nouvelle génération hyperconnectée et désabusée et enfonce le doigt partout où il trouve une faille. Son plan d'attaque principal ? La technologie invasive (internet, télévision, téléphone, applications...) qui devient peu à peu un des organes principaux du corps humain, jusqu'à le contrôler tout à fait - comme un virus informatique, une bonne grippe ou une invasion extraterrestre. C'est ainsi qu'il détourne également la mythologie et la religion en imaginant ce que ça aurait pu être si ces technologies avaient déjà été là auparavant. Il y a également une grande moquerie pour les célébrités, le show business, le marketing et la politique, ainsi que de nombreuses références littéraires et musicales, faisant ainsi presque un tour complet de la culture moderne.

Il n'hésite pas non plus à créer un décalage encore plus poussé en donnant la parole et le pouvoir à certains objets, animaux et parties du corps. Et si le Monde entier dépendait des abdos de Poutine et des cheveux de Kim Jong Un ? Et si vos objets se retournaient tout à coup contre vous ? Et quid de l'invasion spatiale ?

Bref, n'hésitez absolument pas à y jeter un coup d'oeil ! Ça se lit vite (trop vite), ça se relit également avec toujours autant de plaisir. C'est franchement drôle, souvent piquant, et ça tape dans le mille à chaque fois. Ceux qui n'ont de cesse de rappeler que "c'était mieux avant" vont très largement y trouver leur compte !



La partie de campagne - ce qui nous rattachait à la nature et au plaisir de vivre le moment présent - a été définitivement gâchée par ce monstre géant que sont les médias et l'appât du "buzz". L'apocalypse a déjà eu lieu, mais ne vous en faites pas, on vous garde les bébés chatons et les gifs d'Emma Watson.

par Mrs.Krobb

Encore une Partie de Campagne Gâchée par le Crocodile de Stephen Collins
Bande dessinée anglaise (traduction par Cécile Guais)
Cambourakis, novembre 2015
15 euros